MENU

Parcours de rêve pour Mortin-Boutin

Par Bianca Paquette – Rares sont les joueurs qui ont la chance de jouer une carrière junior entière, cinq ans, pour la même équipe dans la LHJMQ. Il est encore moins fréquent que ce joueur ait la chance de porter les couleurs de l’organisation de la ville où il est natif. Il est encore plus inhabituel que ce même joueur ait été un choix de première ronde à son année de repêchage.

Pourtant, tout cela est arrivé à Shawn Mortin-Boutin des Foreurs de Val-d’Or qui a été un choix de première ronde, 16e au total, en juin 2006. De septembre 2006 à mars 2011, il a eu la chance d’évoluer pour cette même organisation. Le défenseur de 21 ans a joué 286 matchs en saison régulière avec les Foreurs et aujourd’hui, il leur en est reconnaissant.

« J’ai eu une très belle carrière junior avec les Foreurs et cinq ans plus tard, je les remercie énormément de m’avoir permis de jouer chez moi, à Val-d’Or », a déclaré d’entrée de jeu Mortin-Boutin.

Les hauts et les bas

En cinq ans et 298 matchs derrière sa cravate (sans compter les parties des séries 2011), le Valdorien en a vu de toutes les couleurs. « J’ai vécu tout ce qu’un joueur de hockey pouvait vivre en cinq ans : une très bonne saison, une moyenne, une moins bonne et une saison de malchance. À ma dernière année, je me suis blessé. »

Morton-Boutin a eu la chance de faire l’équipe à 16 ans. Cette année-là, les Foreurs se sont inclinés en finale en quatre parties contre les MAINEiacs de Lewiston. Le défenseur a eu la chance de jouer 50 parties en saison régulière, mais seulement trois rencontres en séries.

« J’ai été très chanceux à ma saison recrue. J’ai eu la confiance de l’entraîneur Éric Lavigne à ce moment-là) et je jouais assez pour un joueur de 16 ans. Même si je n’ai pas beaucoup joué en finale, j’ai acquis beaucoup d’expérience », se souvient-il alors qu’il jouait avec les Kristopher Letang, capitaine, et Brad Marchand.

À 17 ans, tout était complètement différent. C’était un nouveau défi, souligne-t-il, alors que les Foreurs ont été éliminés en quatre contre leurs rivaux de la 117, les Huskies de Rouyn-Noranda. « Disons qu’à mes saisons de 17,18 et 19 ans, nous avons connu des hauts et des bas, mais au fond, en tant qu’équipe, nous en somme tous sortis gagnants. »

Lors de sa troisième saison dans la ligue, Morton-Boutin a connu le pire : les Foreurs n’ont pas fait les séries éliminatoires. « C’est le pire des cauchemars de terminer la saison de hockey quand il reste de la neige encore. C’est la pire des affaires pour tous les joueurs de hockey. Nous avions une jeune équipe et nous étions convaincus que nous étions en train de vivre le pire. Toutefois, notre désir de gagner était incroyable l’année suivante », raconte le joueur de 5 pieds, 10 pouces et 190 livres.

À 19 ans, les choses se sont replacées. Les Foreurs ont connu une saison respectable si l’on tient compte de toute la malchance est tombée sur eux. Ils sont terminés au 15e rang du classement général de la saison régulière et en séries, ils ont tenu tête aux Huskies, qui aspiraient aux grands honneurs, pendant six matchs en première ronde.

« Nous avons eu des blessures comme c’est impossible. Souvent, nous avons joué avec deux lignes d’attaquants et cinq défenseurs. C’était du jamais vu ! Malgré cela, nous avons quand même réussi à faire les séries et on s’est battu jusqu’au bout. Nous en sommes très fiers. C’est vraiment l’esprit d’équipe qui nous a propulsés jusqu’au bout. »

Même avec quatre saisons mouvementées, Morton-Boutin n’avait pas tout vu. Âgé de 20 ans, il n’avait jamais connu l’écart du jeu pour une blessure. Au début du mois de décembre, il a été arrêté par une entorse à la cheville. « Jusqu’à ma blessure, tout allait trop bien », indique celui qui a récolté six buts et 13 passes en 48 parties cette saison.

Malgré les hauts et les bas de la LHJMQ, Morton-Boutin retient que du positif de son passage dans le circuit Courteau. « J’ai surtout appris qu’il ne faut pas lâcher. J’ai créé de très beaux liens d’amitié. C’est un privilège, un honneur pour moi de jouer pour les Foreurs. »

CRÉDIT PHOTO – Andy Klink

plus de nouvelles
Résumé Foreurs 2 Armada 1 - 9 déc. 2018
Il y a 3 jours
Jonathan Lemieux coule l'Armada
Il y a 3 jours
Résumé Saguenéens 3 Foreurs 2 - 7 déc. 2018
Il y a 5 jours
Les Saguenéens remportent un match serré
Il y a 5 jours
Joueurs-étudiants du mois de novembre 2018
Il y a 6 jours
Résumé Phoenix 4 Foreurs 1- 5 déc. 2018
Il y a 1 semaine